Avez-vous déjà mangé du repas japonais au Japon ou au restaurant japonais près de l’Opéra à Paris ? Que dites-vous avant de manger ? En France, nous disons “bon appétit” avant de passer à table. Peut-être vous demandez-vous ce que les Japonais disent avant de manger et comment ils disent bon appétit en japonais ?

Nous avons probablement déjà vécu ces moments gênants où, assis dans un restaurant japonais, nous ne comprenons pas vraiment ce qui se passe autour de nous. La serveuse apporte la nourriture, le thé… mais vous ne savez pas quoi faire. Même si vous savez lire le japonais, vous pouvez vous sentir intimidé de commencer à manger sans savoir d’abord quoi dire. Cet article vous aidera à comprendre systématiquement comment dire bon appetit en japonais correctement.

Selon la tradition du Japon, on ne dit pas bon appétit en japonais

Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’au Japon, on ne dit pas “Bon Appétit en japonais” avant de prendre un repas.

En France, dire bon appétit devant des personnes qui s’apprêtent à manger est considéré comme une question de savoir-vivre : la capacité de savoir se comporter correctement en société. Souhaiter bon appétit à un invité est une manière amicale et tout à fait normale d’exprimer son amitié ou son respect, et de rapprocher les gens. Nous voulons rassembler les gens et partager nos expériences culinaires avec d’autres. Ainsi, lorsque nous mangeons chez quelqu’un, nous disons généralement “Bon appétit” avant de nous asseoir pour commencer le repas.

Toutefois, dans la culture japonaise, il n’existe pas d’expression correspondante pour exprimer une telle gentillesse à l’égard d’autrui. Vous ne verrez donc pas les Japonais dire “Bon appétit” à tour de rôle pendant le dîner, comme c’est le cas en France. Nous disons plutôt itadakimasu (いただきます), ce qui signifie littéralement “j’accepte humblement”. Il s’agit d’une salutation traditionnelle dans le bouddhisme, qui considère la nourriture comme l’un des plus grands plaisirs de la vie, et qui est similaire à celle que l’on prononce avant les repas dans les cultures occidentales.

Itadakimasu いただきます avant un repas est en fait plus compliqué que bon appetit en japonais

En japonais, il existe de nombreuses expressions pour désigner le fait de manger. De nombreux lecteurs sont des fans de dessins animés et de drames japonais. Dans ces œuvres, ils entendent souvent les gens dire “Itadakimasu” avant de manger. Cette expression se traduit par bon appetit en japonais, mais elle signifie bien plus que cela.

Sens littéral de Itadakimasu

Itadakimasu est un mot japonais qui signifie “je reçois humblement” et qui est utilisé pour exprimer sa gratitude à l’égard de la nourriture que l’on s’apprête à manger. Il signifie littéralement “je reçois avec gratitude”, mais il est utilisé pour témoigner du respect à l’égard de la nourriture que l’on s’apprête à manger et pour rendre hommage aux personnes qui ont préparé le repas. Itadakimasu fait référence à l’auto-appréciation de toutes les personnes et de toutes les choses, et peut donc être utilisé lorsque l’on mange seul.

Itadakimasu n’est pas seulement une façon de remercier votre chef, c’est aussi une façon d’exprimer votre reconnaissance à l’égard de tous ceux qui ont rendu ce repas possible, y compris les agriculteurs et la nature. Vous pouvez également utiliser cette expression avant de commencer une tâche ou une activité pour exprimer votre gratitude et votre respect pour ce que vous allez faire.

Signification religieuse et culturelle de Itadakimasu

Le mot Itadakimasu vient du verbe japonais itadaku, qui signifie “recevoir” ou “prendre”. L’expression Itadakimasu a une signification religieuse et culturelle. Elle provient de la tradition bouddhiste qui consiste à prier avant les repas.

Les bouddhistes croient que tous les êtres vivants grandissent et se développent à travers un cycle de vie, de mort et de renaissance. Les bouddhistes croient également que la chose la plus importante que nous puissions faire est d’aider les autres à atteindre le bonheur et la paix.

Au Japon, les bouddhistes et les non-bouddhistes pratiquent encore aujourd’hui ce rituel, même dans les fast-foods.

Bien que le mot Itadakimasu signifie “j’accepte humblement”, sa traduction exacte dépend de l’interlocuteur : certains disent “s’il vous plaît, donnez-moi cette nourriture”, tandis que d’autres disent “merci pour cette nourriture”.

On pense que le fait de dire Itadakimasu sert à rappeler que tous nos actes ont des conséquences. C’est pourquoi il est important d’être reconnaissant pour tout ce que nous avons reçu de Bouddha ou de la nature, afin de mieux apprécier ce que nous avons dans notre vie.

Actions pour prononcer Itadakimasu

Le mouvement pour prononcer Itadakimasu se fait en gardant les deux paumes jointes verticalement, tandis que les baguettes sont placées horizontalement entre les deux pouces et que la tête est doucement baissée. Il s’agit d’un rituel bouddhiste qui exprime la gratitude pour la nourriture que l’on s’apprête à recevoir.

En disant itadakimasu, certaines personnes croient qu’il faut garder les yeux fermés pendant ce rituel. Ils pensent également que lorsqu’ils ouvrent les yeux après avoir parlé, ils doivent regarder leur nourriture comme pour dire merci pour ce qui leur a été donné.

Mot de politesse utilisé lors d’un repas japonais

Lorsque l’on dîne au Japon, il est courant de complimenter le chef avec un simple “美味しい oïshii” (qui signifie “très bon”) ou “甘い oumaï” (qui signifie “si délicieux”).

Oishii 美味しい  , mot le plus courant lors d’un repas, signifie très bon

Le mot le plus courant lors des repas est Oishii美味しい, qui signifie très bon. Ce mot devrait être familier à ceux qui aiment regarder des mangas japonais, car il est souvent utilisé par les personnages lorsqu’ils mangent. Lorsque les Japonais dînent au restaurant, ou lorsqu’ils sont invités chez d’autres personnes, il est facile de s’exclamer “Oishii” après avoir avalé la première bouchée d’un plat, ce qui indique que ce plat est délicieux.

Un simple mot, surtout après avoir goûté chaque plat, rendra la personne qui cuisine ou le chef du restaurant heureux (lorsque le chef est suffisamment proche pour l’entendre). Ce compliment est généralement prononcé à voix basse, comme si vous vous parliez à vous-même.

Oumaï 甜い, terme de politesse souvent utilisé lors d’un repas

Un autre mot qui peut être dit pendant un repas est “甜い oumaï”. Ce mot est utilisé pour exprimer à quel point la nourriture est délicieuse, et c’est un autre mot qui est un peu plus fort que les autres. Il faut donc prononcer ce mot d’une voix plus forte après avoir pris la première bouchée de chaque plat, comme si l’on était excité par son caractère délicieux.

Gochisosama deshitaご馳走様でした, expression de gratitude à la fin d’un repas

L’expression japonaise “gochisosama deshita” ご馳走様でした est une manière polie de témoigner leur respect à la personne qui a préparé votre repas. Elle est utilisée à la fin d’un repas et signifie littéralement “c’est un festin” ou “un excellent travail a été fait”, et peut généralement être comprise comme “merci pour le repas”. La version familière abrégée de cette expression est “Gochisosamaご馳走様”, qui signifie la même chose.

Lorsque vous dites “Gochisosama deshita” ou “Gochisosama”, vous indiquez non seulement que vous avez terminé le repas, mais aussi qu’il est bon, apprécié et loué. Ne pas dire “gochisousama” à la fin du repas peut être considéré comme un manque de savoir-vivre ou d’appréciation. Vous pouvez le dire à un ami qui prépare le repas lors d’un repas privé, ou au serveur ou au chef à la fin d’un repas au restaurant (s’ils sont suffisamment proches pour vous entendre).

Autre étiquette de table s’applique au repas japonais

Outre le fait de dire “Itadakimasu”, une autre règle d’étiquette à respecter lorsque l’on se met à table pour un repas japonais est de ne pas commencer à manger tant que tout le monde n’est pas assis. Cette coutume trouve son origine dans le confucianisme chinois, dont l’influence sur l’Asie de l’Est est très forte.

Lorsque vous mangez avec des Japonais, il est important de tenir compte de leurs normes culturelles. Outre la phrase “Itadakimasu”, il existe d’autres coutumes qui sont encore observées aujourd’hui et qui sont basées sur l’ancien confucianisme chinois.

Lorsque vous mangez avec votre hôte ou votre hôtesse, l’une des règles de l’étiquette est de ne pas commencer à manger avant que tout le monde soit assis. Cette coutume trouve son origine dans le confucianisme en Chine et l’influence du confucianisme sur l’Asie de l’Est est très forte. Le confucianisme est axé sur le respect ; il est donc impoli de manger avant d’avoir attendu les autres à table.

Par conséquent, le Japon, profondément influencé par le confucianisme chinois, attache également une grande importance à cette tradition culturelle : tout le monde ne commence à manger que lorsque la personne la plus importante de la table a commencé à manger.

Cette personne importante peut être le chef de famille ou une personne plus âgée présente. Lors d’un dîner d’affaires, il peut s’agir de votre patron ou du directeur d’une autre entreprise, qui vous témoigne son respect en commençant le premier. Cette règle de politesse reflète l’importance que la société japonaise accorde au respect des aînés et à la gratitude envers les personnes qui donnent la vie.

Bien qu’il n’existe pas de bon appétit en japonais, les expressions de politesse japonaises telles que “Itadakimasu”, “Oishii”, “Oumaï” et “Gochisosama” avant, pendant et à la fin d’un repas remplacent également le sens de “bon appétit” en France pour exprimer votre gratitude.

Compte tenu des différences de comportement à table entre l’Orient et l’Occident, nous espérons que cet article rendra vos repas avec des amis japonais étonnamment conviviaux et professionnels. Ressentir la beauté de la tradition japonaise peut commencer par un repas japonais.

Panier
    0
    Panier
    Votre panier est videRetour à la boutique